En grande surface ou chez l'agriculteur, le boom des pâtes fraîches

DirectLCI
Tomate basilic, quatre fromages ou à poêler, les pâtes fraîches aux oeufs ont la côte bien qu'elles puissent coûter jusqu'à dix fois plus chers que des coquillettes. En 2014, après une année difficile, Jean-Michel s'est lancé dans la pâte fraîche avec ses 11.000 poules. Aujourd'hui, il en fabrique 12 sortes, ce qui représente 50% de son chiffre d'affaires. Victime de son succès, il a monté son propre magasin. Son entreprise approvisionne 75 collectivités et quelques restaurants. Côté consommateur, le verdict dans l'assiette est implacable.

Plus d'articles