En manque de profitabilité, Volkswagen va supprimer 30.000 postes

En manque de profitabilité, Volkswagen va supprimer 30.000 postes

AUTOMOBILE – Le constructeur allemand Volkswagen a annoncé vendredi un plan d’économies qui doit notamment se traduire par la suppression de 30.000 postes à travers le monde. La France devrait être épargnée.

Dans le sillage du scandale des moteurs truqués, Volkswagen annonce un plan de réductions de coûts qui va se traduire par la suppression de quelque 30.000 postes. Ces économies touchent directement la marque, dont la rentabilité apparaît aujourd’hui insuffisante. "Volkswagen ne rapporte pas assez d'argent", a ainsi déclaré son patron, Herbert Diess, lors d'une conférence de presse au siège de l'entreprise à Wolfsburg. D’ici 2020, le patron de la célèbre marque allemande projette de réaliser 3,7 milliards d’économies par an. 

Les réductions d’effectifs toucheront principalement l’Allemagne, où 23.000 postes sont menacés sur les 215.000 répartis à travers le monde. Le Brésil et l'Argentine, deux marchés actuellement difficiles, devraient également être concernés par ce plan. De son côté, la France devrait être épargnée.

30 véhicules électriques d’ici 2025

Déjà en négociations en Allemagne, les suppressions d’emplois ne devraient pas se traduire par des licenciements, mais des mesures de départs à la retraite anticipés notamment. Volkswagen entend accroitre de 25% la productivité de ses usines et améliorer sa marge pour la porter à 4% dans les quatre prochaines années. 

Mis en difficulté par le scandale des moteurs truqués, qui a entamé la confiance des clients envers un groupe réputé fiable, Volkswagen a annoncé en juin dernier vouloir massivement investir dans les véhicules électriques, un virage qu’elle a mis du temps à prendre. L’objectif affiché : la commercialisation d’ici 2025 de plus de 30 véhicules entièrement électriques, contre deux modèles purement électriques vendus actuellement. 

Lire aussi

    Pour ce faire, la direction a indiqué vouloir créer 9.000 emplois dans ses sites allemands, où elle investira "dans les années à venir" 3,5 milliards d'euros, notamment pour se réorienter vers l'électrique. En juin, le constructeur avait évoqué la possibilité d’ouvrir une usine de production de batteries en Europe. 

    En vidéo

    Mondial de l'Auto 2016 : Volkswagen I.D. Concept, la révolution électrique ?

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

    Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

    EN DIRECT - Covid-19 : avec Omicron, une fin de la pandémie en Europe jugée "plausible" par l'OMS

    A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

    "Plus de 50% de la viande consommée en France" est-elle halal ?

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.