En prévision de la vague de froid, EDF reporte l’arrêt de deux gros réacteurs

En prévision de la vague de froid, EDF reporte l’arrêt de deux gros réacteurs
ÉCONOMIE
DirectLCI
ÉNERGIE – Signe de l’intense vague de froid attendue la semaine prochaine en France, l’ASN a autorisé jeudi, à quelques heures de l’échéance, le report de l’arrêt de deux gros réacteurs, Tricastin 2 et Civaux 1, afin de permettre à EDF de répondre à des pics de consommation exceptionnels.

Face à la vague de froid qui s’annonce la semaine prochaine, EDF mobilise l’ensemble de son réseau. Le groupe a obtenu jeudi soir, l’autorisation de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) de reporter l’arrêt du réacteur Tricastin 2, prévu deux heures plus tard, ainsi que celui de Civaux 1. 


Ces deux sites, dont la capacité dépasse les 2400 MW, devaient subir des contrôles de sécurité liés à à des problèmes de concentrations excessives de carbone au niveau des générateurs de vapeur, pièces essentielles au fonctionnement d’une centrale. Confronté à la mise en arrêt programmée de plusieurs de ses sites nucléaires au cours des mois de janvier et février, qui concentrent les demandes en électricité les plus importantes , EDF avait demandé fin novembre le report de ces arrêts. 

Des pics de consommation exceptionnels

L’ASN a donc répondu favorablement à la requête d’EDF afin de permettre au producteur d’être en capacité de répondre dans les jours qui viennent à des pics de consommation qui s’annoncent exceptionnels. Avec des températures susceptibles de se situer 8 degrés en-dessous des normales saisonnières, le gestionnaire du réseau RTE prévoit des pics de consommation de l’ordre de 90.000 MW lundi et jusqu’à 102.000 MW jeudi, si les conditions météorologiques ne s’améliorent pas. Un niveau rarement atteint. 

Dans ces conditions, l’absence de la production de sites comme Tricastin 2 et surtout Civaux 1 (1495 MW à lui seul) n’aurait pas manquée de se faire sentir  au plus fort de la consommation électrique, soit au cours de la deuxième partie de la semaine. Si l’arrêt de Tricastin 2 a été reporté au 26 janvier et devrait durer un mois environ, celui de Civaux n’a été décalé que d’une petite semaine. Un nouveau report pourrait  cependant être décidé prochainement, selon nos informations. 

"EDF est pleinement mobilisé"

Côté sécurité, l’ASN assure notamment que les premiers contrôles effectués sur les pièces potentiellement défectueuses, ainsi que les mesures déjà prises par EDF afin de limiter leurs sollicitations mécaniques permettent de différer l’arrêt des deux installations.  


"EDF est pleinement mobilisé pour mettre à disposition des besoins ses différents moyens de production. Les dernières décisions de redémarrage permettent d’atteindre la semaine prochaine une disponibilité du parc nucléaire d’environ 90%, soit le niveau habituellement atteint en cette période de l’année", a indiqué un porte-parole d’EDF à LCI, précisant que seuls cinq réacteurs seraient à l’arrêt la semaine prochaine. 

En vidéo

Le froid arrive, le réseau électrique va-t-il suivre?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter