Epargne : où les Français placent-ils leurs économies ?

ÉCONOMIE

ARGENT - Le taux d'épargne a encore augmenté au premier semestre. Pour autant, les Français délaissent de plus en plus le Livret A. Mais alors, où placent-ils leurs économies ?

Peur du lendemain ou pessimisme ambiant ? Le taux d'épargne des Français s'emballe, pour frôler 16 % de ce qu'ils gagnent (revenu disponible brut) au premier semestre, selon les chiffres communiqués par la Banque de France .

Croissance nulle, hausse du chômage et prévisions peu encourageantes incitent les ménages à mettre leur argent de côté. Sans oublier le prix élevé de l'immobilier – et le remboursement des crédits qui vont avec – qui pousse à épargner. Résultat, le total des placements financiers des Français a atteint 4 075 milliards d'euros cette année, un record. A titre de comparaison, la dette publique française s'établissait en juin dernier à environ 2 000 milliards d'euros .

Livret A : 268 milliards d'euros

Le patrimoine financier est de moins en moins placé sur le Livret A, qui recueille au total 268 milliards d'euros. Faute d'un taux attractif, les Français se détournent de ce placement. Les retraits s'accélèrent et les dépôts diminuent. En juillet, pour le troisième mois d'affilée, les retraits ont ainsi été supérieurs aux dépôts, si bien qu'un milliard d'euros ont fui ce placement, selon les données publiées jeudi par la Caisse des dépôts .

>> Le Livret A vaut-il encore le coup ?

Le taux de rémunération du Livret A a été abaissé de 1,25 % à 1 % le 1er août. Ce taux peut être révisé deux fois par an, selon une formule qui tient compte de l'inflation. Selon ce calcul, il aurait dû reculer à 0,50 %, en raison de la faiblesse de l'inflation. Mais Bercy a limité la baisse.

Assurance-vie : 1 559 milliards d'euros

Contrairement au Livret A, l'assurance-vie a le vent en poupe. Recueillant au total 1 559 milliards d'euros, elle est plébiscitée par les ménages. Si bien qu'au premier semestre le montant collecté par les sociétés d'assurances a bondi de 3,1 % par rapport à l'an dernier, selon les chiffres de la FFSA et du Gema.

Ce type d'épargne représente à lui seul 38,3 % du patrimoine financier des ménages français. Il est suivi de l'épargne contractuelle, comme le Plan d'épargne logement (PEL) ou le Plan d'épargne populaire (PEP).

Lire et commenter