Episode de gel d'une "violence inédite" : les exploitants agricoles vont être indemnisés

Episode de gel d'une "violence inédite" : les exploitants agricoles vont être indemnisés

AIDES - Le ministre de l'Agriculture a annoncé que le régime de calamité agricole allait être déployé à la suite de l'épisode de gel exceptionnel qui a touché de nombreuses régions et cultures ces derniers jours.

"Notre mobilisation est totale pour que les mesures d'accompagnement soient mises en place le plus rapidement possible". Le gouvernement va, entre autres, déployer le régime de calamité agricole à la suite de l'épisode de gel qui a touché de nombreuses régions et cultures ces derniers jours, a annoncé jeudi soir sur France Info Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture.

Toute l'info sur

Météo

"On va étudier également les dispositifs fiscaux habituels que nous pouvons mettre à disposition de ces agriculteurs qui sont face à ces difficultés", a-t-il ajouté, tout en précisant qu'il est encore trop tôt pour déterminer le coût exact des dégâts, notamment car d'autres épisodes de gel sont à craindre ces prochains jours. Une chose est déjà sûre à ce stade, "les pertes sont importantes", a prévenu le ministre.

Une "violence assez inédite"

Celui-ci a par ailleurs promis la pleine mobilisation des assureurs et des banquiers pour accompagner les exploitants touchés. "On est aujourd'hui face à une situation qui est tout à fait exceptionnelle, qui est particulièrement difficile, qui touche un grand nombre de cultures, la viticulture bien sûr, l'arboriculture, mais aussi les grandes cultures comme celles de la betterave, du colza", a détaillé Julien Denormandie, évoquant une "violence assez inédite". Et de poursuivre : "On est en train de faire l'évaluation chiffrée, ce qu'on constate c'est que énormément de régions sont aujourd'hui impactées, que ce soit au nord de l'Ile-de-France jusqu'au sud-est et une partie du centre du pays".

Lire aussi

"Si cette calamité agricole a été déclenchée aussi rapidement c'est parce que cet épisode a été exceptionnel", souligne Guillaume Woznica, le spécialiste météo de LCI. "On a vécu trois nuits exceptionnellement froides, les plus froides depuis 18 ans pour un mois d'avril et cet épisode de froid tardif intervient après un épisode de douceur à la fin du mois de mars avec une végétation qui était en avance d'où les pertes qui s'élèvent parfois à plus de 90%", détaille-t-il.

L'économie vous intéresse ? Alors, découvrez le podcast de l'émission "Lenglet Déchiffre"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER

Sur SPOTIFY

Lenglet déchiffre donne la parole aux grands patrons, économistes ou intellectuels. Ils livrent leur vision de l’actu éco et répondent aux questions économiques du moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Du Stade de France au centre vaccinal de Dreux, les vaccinodromes ont sonné bien creux ce dimanche

Lire et commenter