Face à la pandémie, 60% des jeunes ont pris conscience de l’intérêt d’épargner

Face à la pandémie, 60% des jeunes ont pris conscience de l’intérêt d’épargner

PRECAUTION - Selon une étude relayée ce mardi, les 18-24 ans sont parvenus à mettre 281 euros de côté chaque mois en 2020, année record pour l'épargne des Français. C’est plus que la moyenne nationale.

Si les raisons qui ont poussé les Français à épargner en 2020 sont multiples, c'est chez les jeunes que l'effet est le plus éloquent. Les 18-24 ans sont en effet parvenus à mettre 281 euros de côté chaque mois en 2020, selon une étude du courtier en ligne MeilleurPlacement.com avec OpinionWay et relayée par Europe 1. Soit 5 euros de plus que la moyenne nationale. 

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Comment expliquer ce nouveau plafond ? Une prise de conscience, en pleine pandémie, de l’intérêt d’épargner pour 60% d'entre eux, laquelle vient s'ajouter aux difficultés à voyager ainsi qu'à la fermeture des bars, restaurants et lieux culturels, réputés pour être des postes de dépenses élevés pour cette tranche d'âge. Chez les 25-34 ans, ils sont 67% à avoir eu le déclic. 

Des disparités

Toutes classes d'âges confondues, les Français ont donc épargné en moyenne 276 euros chaque mois et, là encore, il s'agit d'un record. Mais sans surprise, cette moyenne cache des disparités puisque, chômage partiel et stagnation des embauches obligent, 27% des personnes interrogées indiquent qu'elles n'ont pas réussi à économiser en 2020, les seniors figurant parmi les plus touchés. À l'inverse, 17% des Français interrogés assurent avoir épargné plus de 500 euros par mois sur l'année.

Lire aussi

Pour ceux qui parviennent à économiser, ce sont les livrets (livret A et LDDS) qui, en dépit de leurs faibles rendements, sont privilégiés, avec 70% des sondés déclarant en posséder un. Au total, les Français ont d'ailleurs déposé 26 milliards d'euros sur les livrets A en 2020, soit près de 10 milliards d'euros de plus qu'en 2019 et plus du double de 2018. Épargnes de précaution facilement disponibles, ces derniers séduisent aussi bien les jeunes que les moins jeunes. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

Assouplissement des mesures anti-Covid : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

Lire et commenter