Fonctionnaires : leur pouvoir d'achat a-t-il vraiment baissé ?

ÉCONOMIE
DirectLCI
FACT-CHECKING - Les fonctionnaires sont appelés à se mobiliser massivement jeudi pour exprimer leur grogne sur le pouvoir d'achat. Celui-ci a-t-il vraiment baissé ces dernières années ? Metronews a sorti la calculatrice.

Il sont traditionnellement favorables à la gauche, et pourtant, François Hollande n'y échappera pas. Les fonctionnaires fêteront jeudi le deuxième anniversaire de son arrivée à la tête du pays en descendant dans la rue pour exprimer leur grogne sur le pouvoir d'achat. Manuel Valls l'a annoncé  : le point d'indice, qui sert de base au calcul de leurs salaires, est gelé jusqu'en 2017. Ce point n'a pas évolué depuis juillet 2010, les gouvernements successifs repoussant chaque année sa revalorisation. Depuis quatre ans, donc, leur salaires stagnent. Problème : les prix eux, augmentent régulièrement, ce qu'on appelle l'inflation. En pratique, les fonctionnaires connaissent donc bien une baisse de leur pouvoir d'achat, qui varie selon la hausse plus ou moins forte des prix. L'inflation étant faible depuis trois ans, l'impact a été limité sur le portefeuille des fonctionnaires.

Mais ce n'est pas le cas si l'on regarde sur une période plus longue. En effet, selon les chiffres de l'Insee, on constate que l'indice des prix (qui mesure l'inflation) est passé de 102,2 en 2000 à 127,2 en 2014, soit une progression de 24,4%. Quant au point d'indice des fonctionnaires, il est passé de 5,1 en 2000 à 5,5 en 2010 - son niveau actuel - soit une progression de 8,5%. On peut donc en conclure donc qu'en quatorze ans, les prix ont bien plus augmenté que le salaire des fonctionnaires.

Des inégalités selon les catégories

Reste que toutes les professions n'ont pas été touchées de la même façon. En effet, on distingue trois grandes catégories de fonctionnaires : la fonction publique d'Etat (personnel des ministères et préfectures, personnel enseignant), la fonction publique territoriale (qui exerce dans les collectivités) et le secteur hospitalier public.

Prenons l'année 2011 : selon les chiffres de l 'Insee , les agents de la fonction publique d'Etat (FPE) ont gagné en 2012 0,8% de moins qu'en 2011 (en comptant l'inflation) ceux de la Territoriale 0,5% et ceux de l'Hospitalière 0,6%. L'année précédente les salaires avaient aussi chuté. En conclusion, on peut dire les fonctionnaires ont bien connu une baisse de leur salaire net moyen ces dernières années : une baisse due au gel du point d'indice, à l'inflation, mais aussi à la hausse des cotisations retraites, qui doivent s'aligner sur le privé d'ici 2020. Une augmentation de 1% de sa valeur coûterait 1,8 milliard d'euros pour les trois fonctions publiques, alors que le gouvernement entend économiser 50 milliards d'ici 2017.

Lire et commenter