François Asselin, CGPME : "Le sujet en France c'est le seuil de 49 à 50 salariés"

ECONOMIE
DirectLCI
"Quand vous passez de 49 à 50 salariés, vous avez 35 obligations administratives supplémentaires qui tombent sur les épaules du chef d'entreprise", rappelle le nouveau président de la CGPME, François Asselin. Il a également affirmé douter que le gouvernement fasse bouger les choses.

Sur le même sujet

Lire et commenter