Fusion Alcatel-Nokia : mauvaise nouvelle ou moyen réaliste de sauver le numéro un français des télécoms ?

DirectLCI
Un accord entre les groupes Alcatel-Lucent et Nokia permettant leur fusion dans une entité nommée Nokia basée en Finlande et détenue aux deux tiers par les actionnaires actuels du groupe finlandais, a été annoncé ce vendredi. Inquiets, les salariés du numéro un français des télécoms ont-il raison de craindre des licenciements ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter