Fusion Société Générale / Crédit du Nord : 3700 postes supprimés

Fusion Société Générale / Crédit du Nord : 3700 postes supprimés

BANQUES - La fusion à venir entre la Société Générale et Crédit du Nord entraînera une réduction des effectifs des collaborateurs, "sans aucun départ contraint", a prévenu le groupe, mardi.

3.700 suppressions nettes de postes entre 2023 et 2025. C'est l'une des conséquences à venir du rapprochement entre la Société Générale et Crédit du Nord. Des regroupements d'agences et une fusion des réseaux sont à prévoir. "Ces suppressions de postes s'appuieront sur les départs naturels (estimés à 1.500 par an d’ici à 2025) et la priorité donnée aux reclassements et mobilités internes", a précisé la Société Générale dans un communiqué, mardi. 

Nous utilisons une démarche progressive, étalée dans le temps- Sébastien Proto, directeur général adjoint du groupe

"Nous utilisons une démarche progressive, étalée dans le temps", a assuré à l'AFP Sébastien Proto, directeur général adjoint du groupe. "Cela nous permet de débuter tous nos parcours de formation, d'accompagnement individuel, très en avance par rapport à la mise en œuvre effective de la transformation" de 2023 à 2025, a-t-il ajouté.

Les craintes unanimes des syndicats du groupe

Mais, ces assurances n'ont pas convaincu les différents syndicats du groupe. "Il faut dès à présent (...) apporter des garanties sociales", a martelé la CGT. "Le niveau de démissions actuel est déjà tellement important que certaines équipes sont déjà en difficulté. Il faut donc combler les effectifs sortants", a demandé le deuxième syndicat du groupe. 

 "C'est un scandale", a fustigé de son côté Khalid Bel Hadaoui, délégué national syndical CFDT. "Société Générale n'arrête pas de nous dire qu'il n'y aura pas de départ contraint mais sur un laps de temps 2023-2025, on sait qu'on va forcer les gens à (...) déménager parce que des sièges sociaux vont bouger et ça, ça va être une catastrophe", a-t-il regretté.

Lire aussi

Le nouveau groupe formé par la Société Générale et Crédit du Nord disposera de 10 millions de clients et de 25.000 collaborateurs. La nouvelle banque bénéficiera en outre d'un maillage territorial de 1.450 agences, contre 2.100 au total fin 2020, toutes maintenues dans les mêmes villes qu'aujourd'hui.   

La fusion juridique devrait intervenir au 1er janvier 2023 et la fusion informatique au premier semestre 2023. La facture à régler pour mener à bien le projet est toujours estimée entre 700 et 800 millions d'euros, comme annoncé en 2020.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alec Baldwin tire et tue un membre de l'équipe sur un tournage : des photos de l'acteur juste après l'accident mortel publiées

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de classes fermées remonte légèrement

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

Prix des carburants : une indemnité "classe moyenne" de 100 euros pour 38 millions de Français

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.