Google, symbole d’une guerre économique : "Il faut que l’Europe se réveille"

DirectLCI
Avec 66% de part de marché dans le monde, la firme californienne a un quasi-monopole. Dans le collimateur de l'Europe, ses pratiques anticoncurrentielles. "Il faut que l’Europe se réveille et soit capable de créer ses champions" a déclaré sur LCI, Gilles Babinet, représentant du numérique pour la France auprès de la Commission européenne.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter