Grève à la SNCF : quel impact sur la croissance ?

ECONOMIE
DirectLCI
L'ECO - Même si la grève à la SNCF peut affecter la croissance économique, l'Insee prévoit un impact assez limité.

Si l'on se réfère à décembre 1995, la grève à la SNCF aura un impact limité sur la croissance économique. Selon l'Insee, on pourrait reculer de 0,1 à 0,2 point de PIB si elle dure les 36 jours prévus. Pour la région Île-de-France, les pertes pourraient notamment s'élever à 150 millions d'euros par jour. Le secteur du tourisme anticipe des pertes du même ordre, mais sur l'ensemble du trimestre. 


Inutile, toutefois, de s'emballer : si la somme parait énorme, c'est toutefois nettement moins que ce qu'avait coûté l'épisode neigeux de février : 400 millions d'euros par jour. Enfin, les macroéconomistes pourront se rassurer en se souvenant qu'en 2016, le blocage des raffineries avait été rattrapé dans les mois suivant la grève. Partiellement à l'arrêt pendant l'opposition à la loi El Khomri, elles avaient récupéré dans les mois d'après les 10% de pertes observés pendant leur mobilisation.


Ce mardi 3 avril 2018, Clair Fournier, dans sa chronique "L'éco", détaille les conséquences de la grève de la SNCF sur la croissance économique. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 03/04/2018 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter