Haine "anti-flic" : l'image du policier qui secourt et protège existe encore chez les Français

DirectLCI
Aujourd’hui, les policiers affirment souffrir de ce qu’ils appellent une haine "anti-flic", notamment à la suite d’incidents lors des manifestations contre la loi Travail. Pourtant d’après un sondage, 82% des Français aiment ces hommes et 91% disent comprendre leur fatigue.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter