Hausse des amendes, sanctions alourdies, nouveaux portiques... la SNCF lutte contre la fraude

DirectLCI
La compagnie ferroviaire va lancer un plan antifraude pour lutter contre un vrai serpent de mer qui lui coûte chaque année plus de 300 millions d'euros.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter