Il atteint des sommets puis trébuche : le Bitcoin, une nouvelle valeur refuge qui reste... instable

ÉCONOMIE

Toute L'info sur

La folie du bitcoin

CRYPTO-MONNAIE - Le Bitcoin a frôlé jeudi son record historique de 2013 avant de retomber lourdement. Un effet de yo-yo traduisant tout à la fois l’attrait pour cette monnaie virtuelle et son instabilité.

Une monnaie virtuelle à la hausse bien réelle. Dans un contexte économique incertain, le Bitcoin retrouve des sommets. Ce jeudi, la monnaie virtuelle apparue en 2009 a atteint 1.100 dollars, frôlant ainsi son record historique de 2013, soient un peu plus de 1.165 dollars (1098 euros). Fidèle néanmoins à sa réputation d’instabilité, le Bitcoin est retombé dans la foulée sous les 1000 dollars, selon le cours communiqué sur la plateforme Bitcoin price index (BPI) - qui établit une moyenne des plateformes d’échanges de la crypto-monnaie -, abandonnant ainsi en quelques heures seulement plus 16%. 

Néanmoins, la progression globale du Bitcoin, qui se vend et s'achète en ligne et peut être échangé contre des services ou des marchandises, est nette au cours des derniers mois. Sa valeur a été multipliée par trois en l’espace d’un an. Une progression qui semble bénéficier du contexte économique et monétaire incertain, alors que les devises comme l’euro ou le yuan faiblissent face à l’envolée du dollar. Dans ces conditions, le Bitcoin prend des allures de valeur refuge, ce qui alimente sa progression. Et ce alors que de plus en plus de sites, voire de boutiques, permettent d’échanger des Bitcoins ou d’acheter des produits. 

Lire aussi

Un nombre d’unités limité

C’est particulièrement vrai en Chine, qui concentre la majorité des échanges de bitcoins et où le yuan a abandonné 11% de sa valeur face au dollar au cours des quinze derniers mois. Dans ce contexte, les utilisateurs de la cypto-monnaie ont de quoi être séduits par le pouvoir d’achat offert par le Bitcoin. Au-delà du contexte économique, cette monnaie possède en elle-même le germe de son appréciation puisqu’elle est automatiquement limitée à 21 millions d’unités. Un plafond dont elle s’approche progressivement, 16 millions d’unités ayant été créées à ce jour (elles pèsent aujourd'hui la bagatelle de 15,7 milliards de dollars). Cette rareté participe à la valorisation de la monnaie qui, en raison de l’absence d’intermédiaire bancaire, possède en outre un autre avantage sur les devises traditionnelles : des frais de transaction quasi nuls. 

Mais la virtualité de ce modèle et l’absence d’instances régulatrices lui procurent une instabilité qui s’est régulièrement illustrée au cours de ces cinq dernières années, avec plus d’une cinquantaine de chutes de sa valeur comprises entre 10 et 20%. Comme celle de ce jeudi 5 janvier. Le Bitcoin, une monnaie fondée sur un logiciel informatique dont on ne connaît même pas le créateur, a encore de quoi susciter de la méfiance des adeptes de la monnaie sonnante et trébuchante. 

Lire aussi

En vidéo

Le roi du Bitcoin arrêté au Japon

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter