Immobilier: les étrangers moins frileux que les Français

DirectLCI
Entre 2013 et 2014, les transactions immobilières ont baissé de 2,4%. Si les Français ne vendent plus que pour répondre aux besoins liés à des naissances ou des divorces, les étrangers eux profitent du prix attractifs grâce au taux de change.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter