Impôt à la source : le prélèvement bute sur la confidentialité

DirectLCI
Sur le papier, le prélèvement de l'impôt à la source prône la simplicité. À partir de 2018, c'est l'employeur qui aura à charge de le ponctionner, et non plus l'État. Mais comment l'associer à la confidentialité ? Des mesures de préservation de la confidentialité des revenus devraient voir le jour, Bercy aménageant le dispositif au cas par cas. Toutefois, à force de voulir simplifier cet impôt, c'est le contraire qui est en train de se passer.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter