Impôts : pourquoi vous risquez d'être déçus

DirectLCI
GESTE FISCAL - En mai, François Hollande avait promis une baisse d'impôt de l'ordre de deux milliards d'euros. Le montant sera finalement d'un milliard d'euros.

Le gouvernement a précisé vendredi les contours du geste fiscal annoncé dans le budget 2017, avec "une mesure pour les ménages" et "des mesures pour les entreprises". Mais le geste fiscal annoncé pourrait en décevoir plus d'un. 

Le montant moins important que prévu


En mai, François Hollande avait promis une baisse d'impôt de l'ordre de deux milliards d'euros maximum.  Le montant était toutefois conditionné à l'existence de "marges de manoeuvre budgétaire". Il faudra pour cela "avoir une perspective de croissance de 1,7%" en 2017, avait-il précisé.


Oui, mais l'Insee a annoncé fin juillet un coup d'arrêt inattendu de la  croissance au deuxième trimestre (+0,0%), après un très bon début d'année  (+0,7% au premier trimestre). Et les perspectives pour 2017 se sont assombries,  avec la multiplication des attaques terroristes et les incertitudes liées au Brexit.


Le gouvernement a ainsi revu à la baisse le montant de l'enveloppe alloué à ce geste fiscal : de l'ordre d'un milliard d'euros plutôt que deux.

Pas de modification du barème des tranches

Le geste à l'attention des ménages prendra la forme d'une réduction d'impôt de 20% sous condition de revenu. Ce sont les Français de la classe moyenne qui sont particulièrement visés par cette mesure. La  baisse forfaitaire ne permettra pas toutefois une modification du barème des tranches. La baisse s'appliquera sur le montant final de l'impôt. 

 

Cette solution, préférée à une hausse de la prime d'activité ou à une baisse de la CSG pour les retraités modestes, avait déjà été retenue lors d'une précédente baisse d'impôt en 2014. A l'époque, quatre millions de ménages avaient profité de la mesure, avec des remises de l'ordre de 700 euros pour les couples au revenu inférieur à 1,1 du Smic par personne. L'enveloppe globale avait alors atteint 1,3 milliard d'euros.

En vidéo

Les Français et leur portefeuille : plus d'impôts, moins de pouvoir d'achat

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter