Inondations : les sinistrés auront une semaine de plus pour déclarer leurs impôts

ÉCONOMIE

ECONOMIE - Les sinistrés des inondations qui ont frappé la France vont bénéficier d'un délai de sept jours pour télédéclarer leurs revenus. Alors que la limite est fixée à minuit ce mardi pour les contribuables, les victimes des inondations auront, elles, jusqu'au 14 juin prochain.

C'est un geste qui était attendu. Les contribuables victimes des inondations de ces derniers jours vont pouvoir bénéficier d'un délai supplémentaire de sept jours pour effectuer leur télédéclararation d'impôt, a fait savoir lundi l'entourage du secrétaire d'Etat au Budget, Christian Eckert. "L'administration fiscale regardera avec bienveillance les retards de déclaration des usagers sinistrés qui se trouvent dans les zones touchées par les intempéries", a indiqué l'entourage du secrétaire d'Etat.

Selon la Direction générale des finances publiques (DGFIP), qui a apporté cette précision sur son fil twitter, les contribuables concernés pourront bénéficier d'un délai supplémentaire de sept jours pour télédéclarer leur impôt. Le député socialiste de l'Essonne Romain Colas avait demandé lundi au gouvernement le report du délai de télé-déclaration, jusqu'alors fixé au 7 juin, pour les contribuables sinistrés.

 

Accaparés par des démarches 

"En raison des inondations qui ont durement frappé le pays, de très nombreux foyers en France ont été privés ces derniers jours d'électricité et de connexion internet et n'ont pu s'acquitter de leurs obligations déclaratives au titre de l'impôt sur leurs revenus de 2015", avait-il souligné dans un communiqué.

D'autres ont été "évacués de leur logement et sont accaparés par des démarches auprès de leur assureur", avait ajouté le député-maire de Boussy-Saint-Antoine, par ailleurs suppléant du secrétaire d'Etat chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Manuel Valls a annoncé la mise en place d'un "fonds d'extrême urgence" de "plusieurs millions d'euros" pour les sinistrés des inondations, appelant par ailleurs à la vigilance, notamment dans l'Essonne et le Cher. Il a également confirmé que dès mercredi l'état de catastrophe naturelle serait reconnu en Conseil des ministres pour une première liste de départements et de communes sinistrés.

A LIRE AUSSI
>> 
Inondations : une indemnisation sur simple présentation de la facture ?
>> 
Etat de catastrophe naturelle : ce que cela va changer pour les sinistrés
>>
 Inondations : un "fonds d'extrême urgence" va être créé

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter