Boom de l'intérim en octobre : pourquoi c'est un bon présage pour l'emploi

DirectLCI
EMPLOI - L'emploi en intérim a bondi en octobre de 9,2%. Une embellie qui persiste depuis plusieurs mois et qui redonne espoir en une reprise globale de l'activité en France.

Bonne nouvelle pour l'emploi, l'intérim bondit de nouveau en octobre 9,2% par rapport au mois d'octobre 2016, après une hausse de 12% en septembre, selon le dernier baromètre de Prism'emploi. Le nombre de travailleurs en mission intérimaire ne cesse ainsi de croître : "L’emploi intérimaire augmente depuis trois ans, mais depuis le second semestre 2017, nous observons une nette accélération", avance François Roux, responsable de Prism’emploi -  la fédération du secteur qui regroupe près de 90 % des agences d'intérim françaises -, à nos confrères du Parisien.

L’intérim, marqueur de la reprise de l’activité économique

Le niveau d'emploi intérimaire retrouve aujourd'hui son niveau d'avant la crise de 2008 et il convient de s'en réjouir, même s'il ne représente que 3% de l'emploi salarié en France : "Quand l’intérim repart, on peut être sûr que l’emploi stable va aussi être de retour dans les mois à venir", explique le directeur de Prism'emploi. "Cette situation laisse augurer d’un retour d’une croissance solide dans notre pays." Une bonne nouvelle après la faible hausse du chômage en septembre (+0.2% en catégorie A).


Autre point positif, l'embellie concerne tous les secteurs, transports et logistiques en tête (+14,8%). Suivent l'industrie (+11%), les services (+5,9%) et le commerce (+4,6%). A noter cependant que le BTP reste à la traîne (+3,9%).

Si l'ensemble du territoire et des catégories professionnelles sont concernées, quelques disparités existent. La région Bourgogne-Franche-Comté est la plus impactée avec un bond de 20,3%. Les ouvriers non qualifiés, mais aussi les cadres, en profitent en premier lieu.

Plus d'articles

Sur le même sujet