Kerviel : "1 million de fois plus heureux aujourd'hui que je ne l'étais à l'époque"

L'ancien trader de la Société générale Jérôme Kerviel, qui doit franchir samedi la frontière italo-française à Menton à l'issue d'une marche entamée à Rome en février, se déclare "serein" malgré la perspective de la "terrible" privation de liberté qui l'attend en France.
ÉCONOMIE

L'ancien trader de la Société générale Jérôme Kerviel, qui doit franchir samedi la frontière italo-française à Menton à l'issue d'une marche entamée à Rome en février, se déclare "serein" malgré la perspective de la "terrible" privation de liberté qui l'attend en France.
Lire et commenter