VIDÉO - L'Opep limite sa production de pétrole : un accord "historique" aux conséquences incertaines

ECONOMIE
DirectLCI
PETROLE – A la surprise générale, les pays de l'Opep ont décidé dans la nuit de mercredi à jeudi de baisser leur production d'or noir. Une mesure qui vise à soutenir les cours, mais dont l'effet sur les prix de l'essence à la pompe devrait être limité.

C'est au terme d'une réunion de près de six heures que l'annonce, qualifiée d'"historique' est tombée. Les pays de l'Opep, vont produire moins de pétrole, ont-ils annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi à Alger. Une surprise pour les analystes, qui jugeaient une telle décision improbable la veille.  


La production devrait passer de 33,47 millions de barils par jour en août à entre 32,5 à 33. C'est la plus grosse réduction depuis celle décidée après la chute des cours durant la crise de 2008. 


Et le but et le même : soutenir les prix. Ces derniers ont en effet été durablement affaiblis par une offre trop importante.

 

Encore des inconnues

L'accord a été rendu possible par le fait que l'Arabie Saoudite, membre dominant de l'Opep, a accepté que toute limitation soit épargnée à l'Iran, son rival régional. Téhéran cherche en effet à retrouver ses niveaux de production antérieurs aux sanctions internationales liées à son programme nucléaire.


Les modalités de mises en oeuvre de l'accord doivent toutefois encore être déterminées lors du sommet de l'Opep à Vienne, le 30 novembre.  Autre inconnue, la réaction de la Russie, gros producteur mais qui ne fait pas partie de l'Opep


A l'annonce de cet accord, les cours de pétrole ont immédiatement grimpé sur les marchés asiatiques, mais jeudi matin le baril repartait légèrement à la baisse.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter