La Cour des comptes s'interroge sur la "sincérité" de l'Etat

La Cour des comptes s'interroge sur la "sincérité" de l'Etat

En 2013, les rentrées fiscales ont été inférieures de 14,6 milliards d'euros aux prévisions. La cour des comptes accuse l'Etat d'avoir volontairement surévalué ces recettes.

Sur le même sujet

Lire et commenter