La guerre des prix dans les supermarchés va-t-elle prendre fin ?

La guerre des prix dans les supermarchés va-t-elle prendre fin ?

CONSOMMATION – Alors que s'ouvrent les négociations annuelles entre fournisseurs et distributeurs, le gouvernement a annoncé jeudi la création d'un comité de suivi afin de lutter contre les "pratiques abusives".

Le gouvernement veut mettre fin à la guerre des prix dans la grande distribution. Jeudi, les ministres de l'Economie, Emmanuel Macron, et de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, ont réuni autour d'eux des représentants des distributeurs, des industriels et des agriculteurs afin d'évoquer cette question épineuse. Depuis le début de l'été en effet, l'annonce de rapprochements entre Auchan et Système U d'une part, et de Casino et Intermarché de l'autre, afin de mutualiser leurs achats auprès des fournisseurs, a significativement tendu les relations dans ce secteur. "Il y a une sensibilité concernant les regroupements des centrales d'achat, qui ont un sens mais suscitent aussi une inquiétude", a résumé Emmanuel Macron.

En apparence, la guerre entre grandes surfaces et fournisseurs a tout pour satisfaire les clients. En poussant les prix à la baisse, les distributeurs contribuent à faire grimper le pouvoir d'achat des Français. Mais les syndicats dénoncent cette vision simpliste : "Cette pression sur les prix a une incidence directe sur les conditions de rémunérations des salariés, la qualité des produits et, au final, ne bénéficie que peu aux consommateurs", martèle dans un communiqué la Fédération générale de l'agroalimentaire CFDT.

Le CICE dans le viseur des ministres

Ce qui explique que l'exécutif se penche aujourd'hui sur cette question. Jeudi, il a demandé à l'Autorité de la concurrence d'émettre un avis sur les rapprochements Auchan/Système U et Casino/Intermarché. Un avis qui sera d'autant plus important que les négociations annuelles entre fournisseurs et distributeurs en vue de fixer les prix des denrées alimentaires l'année prochaine viennent juste de commencer. "S'il y a des pratiques abusives, elles seront sanctionnées", a prévenu Emmanuel Macron. Afin d'éviter les dérapages, un comité de suivi des négociations rassemblant tous les acteurs devrait d'ailleurs voir le jour rapidement.

C'est avant tout le Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) qui est dans le viseur du ministre de l'économie. Depuis sa création fin 2012, nombre de fournisseurs - et pas seulement dans la distribution - affirment subir des pressions de la part de leurs clients pour leur reverser une partie des sommes rendues par Bercy. "Ce crédit d'impôt doit être utilisé pour l'emploi et pas pour financer la guerre des prix", a rappelé Stéphane Le Foll.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Explosion du variant Delta malgré une vaccination massive : que nous disent les chiffres au Royaume-Uni ?

EN DIRECT - Covid-19 : le variant Delta devrait représenter 90% des cas en Europe d'ici fin août

Comment la propagation du variant Delta pourrait affecter nos vacances

Alerte météo : le département de l'Eure toujours en vigilance orange pour risque de crues

"La région ne peut pas appartenir à ceux-là" : Bernard Tapie ne veut pas de Thierry Mariani en Paca

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.