La SNCF prévoit de supprimer 1200 postes en 2017

DirectLCI
CRISE - La SNCF a annoncé aux organisations syndicales mercredi 14 décembre, qu'elle prévoyait de supprimer 1200 postes en 2017 et de ne pas remplacer 1150 départs à la retraite.

Coup dur à la SNCF. Mercredi, l’entreprise ferroviaire a présenté ses prévisions aux organisations syndicales lors du comité central du groupe public ferroviaire et annoncé la suppression d’environ 1200 postes en 2017, soit 0,8% des effectifs, le tout en ne remplaçant pas tous les départ à la retraite. Selon des chiffres annoncés en comité, au moins 1150 départs en retraite ne seront pas remplacés en 2017.


Depuis 2003, plus de 26.000 départs n'ont pas été remplacés à la SNCF, qui compte au total 150.000 salariés. L'an dernier, le projet de budget 2016 avait également programmé 1400 suppressions de postes. "Chaque année des postes sont supprimés et cela se traduit par une baisse de la qualité du service public et par des agents en souffrance", a dénoncé Roland Fourneray, représentant syndical de la CGT. SUD, de son coté, anticipe 4000 suppressions de postes et qualifie le budget 2017 comme "le pire [...] jamais vu à la SNCF". 

Car si l’entreprise ferroviaire ne cesse de supprimer des emplois, Roland Fourneray a ainsi relevé que les prévisions correspondent rarement au bilan établi en fin l'année, souvent supérieur. En 2016, 1400 suppressions avaient été annoncées, mais leur nombre réel serait plus proche des 2000 à ce jour. Après une année difficile, marquée par les grèves liées à la loi Travail et les inondations, Mobilités prévoit un chiffre d'affaires de 14,8 milliards d'euros en 2016, inférieur de 3,1% aux prévisions du groupe, mais table sur un rebond de 3,6% en 2017, avec un CA de 15,3 milliards, grâce notamment aux nouvelles lignes à grande vitesse vers Nantes, Bordeaux et Montpellier.

En vidéo

La SNCF cherche 1000 nouveaux conducteurs de trains

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter