La tête aux cadeaux plutôt qu'au bureau : la productivité des travailleurs chute à partir du 16 décembre

La tête aux cadeaux plutôt qu'au bureau : la productivité des travailleurs chute à partir du 16 décembre

NOËL – Selon l’étude de la société danoise Peakon, la productivité des travailleurs à l’approche des fêtes bascule à partir du 16 décembre. Pour un quart des salariés, la baisse de régime est même ressentie une semaine plus tôt.

Décembre, un mois peu propice au travail. Entre la préparation des fêtes, la recherche de cadeaux et l’excitation provoquée par les retrouvailles avec leurs proches, l’attention des travailleurs décline rapidement dans les jours qui précèdent Noël. Selon une étude de la société Danoise Peakon, reprise par La Tribune, la productivité des salariés bascule à partir du 16 décembre. L'enquête a été réalisée auprès de 3.000 travailleurs britanniques par cette start-up spécialisée dans la collecte et l’analyse de données sur les employés. 

Une majorité de personnes interrogées (54%) avoue en effet perdre en productivité plus d’une semaine avant Noël. Plus inquiétant sans doute pour les managers, commente l’étude, un quart des employés ressentent une baisse de régime dès le 9 décembre. Et la proportion de ceux qui commencent à décrocher avant même le début du mois de décembre n’est pas négligeable (12%). 

Les seniors productifs plus longtemps

A l’inverse, seuls 7% des travailleurs affirment conserver leur productivité jusqu’aux fêtes. Pour  la plupart il s’agit de seniors. La déconcentration semble en effet inversement proportionnelle à l’âge. Si plus d’un tiers des 12-24 ans se disent déjà distraits par les fêtes à partir du 12 décembre, 60% des plus de 55 ans affirment à l’inverse rester productifs jusqu’à Noël. 

"Noël semble commencer un peu plus tôt chaque année", commente Dan Rogers, co-fondateur de Peakon. "Quand j'ai commencé ma carrière, il y a 15 ans, nous étions chanceux si nous avions une demi-journée à la veille de Noël. Maintenant, il semble que toute la semaine avant Noël ait une perte de productivité". 

Lire aussi

Dans son analyse, Peakon souligne également le développement d’évènements consuméristes au Royaume-Uni, comme le Black Friday  - jour de promotions fin novembre -, qui s’implante peu à peu en France, et le Cyber Monday - le lundi suivant au cours duquel les sites de ventes en ligne cassent les prix -, qui plongent les clients un mois avant les fêtes dans une dynamique d’achats. Paradoxalement, les entreprises commerciales qui plébiscitent ces événements, moteurs de ventes, peuvent en subir le contrecoup à travers la baisse de productivité de leurs salariés, souligne la société danoise. 

Au-delà des causes, plus difficilement identifiables, le constat d’une baisse de plus en plus marquée de la productivité apparaît sans appel au regard de l’enquête de Peakon. Certaines entreprises anglo-saxonnes l’ont bien compris et offrent un jour de congé à leurs salariés pour faire les magasins avant les fêtes. A ce titre, suggère la start-up, la meilleure chose à faire est sans doute de profiter de ce temps moins propice au travail classique pour proposer des "activités en équipe" aux salariés et "travailler sur des idées créatives". 

En vidéo

Attente, bain de foules… les retardataires se pressent pour le dernier week-end avant Noël

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Gaza : la France appelle Israël à "garantir l'accès rapide et sans entrave de l'aide"

Covid-19 : un tiers de la population de l'UE a reçu au moins une dose

Espagne : arrivée record de 8000 migrants en une journée à Ceuta, 4000 renvoyés au Maroc

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros passent à l'authentification forte

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.