La valeur du bitcoin poursuit sa hausse et atteint des niveaux records

Bien malins ceux qui pourraient aujourd'hui prédire la valeur du bitcoin dans les mois à venir.

RECORDS EN SÉRIE - Après avoir franchi la barre historique des 20.000 dollars cette semaine, le bitcoin s'installe au-dessus des 23.000 dollars. Difficile pourtant de prédire les fluctuations de valeur pour cette cryptomonnaie, connue pour sa volatilité.

Il y a quelques jours, la valeur du bitcoin franchissait une barre symbolique : celle des 20.000 dollars. Une hausse qui a ravi des investisseurs, mais qui ne s'est pas arrêtée en si bon chemin. Elle s'est en effet poursuivie, si bien qu'en ce 19 décembre, un seul bitcoin s'échange contre environ 23.500 dollars, soit plus de 19.000 euros. De nombreux analystes, y compris dans le secteur de la finance plus "traditionnelle", prédisent aujourd'hui sa démocratisation, même si l'histoire de cette cryptomonnaie est masquée par des fluctuations majeurs des cours. 

Toute l'info sur

La folie du bitcoin

Entre signaux positifs et craintes majeures

Encore mal connu, le bitcoin a vu le jour en 2009, devenant alors la première cryptomonnaie décentralisée. Si en 2010, un Américain avait déboursé 10.000 bitcoins pour s'offrir deux pizzas, il pourrait aujourd'hui acheter avec une telle somme des pizzérias par dizaines. En effet, après avoir dépassé sa plus haute valeur historique il y a quelques jours, il a franchi la barre des 20.000 dollars. Cette hausse spectaculaire (un bitcoin s'échangeait contre 5.000 dollars à la mi-mars) s'est poursuivie, si bien que le cours actuel de 23.500 dollars pourrait encore augmenter. 

Une série de signaux positifs font croire aux investisseurs que la cryptomonnaie, objet de spéculations intenses, pourrait se faire une place durable aux côtés des euros, dollars et autres yens. La célèbre plateforme Paypal a en effet investi massivement dans le secteur, et développé un service permettant d'acheter et de revendre des bitcoins, ainsi que plusieurs autres cryptomonnaies. Une première étape qui en appelle d'autres, se disent des spécialistes, qui anticipent sur une adoption plus large du grand public et estiment qu'il sera bientôt possible de régler une grande partie de ses achats avec une monnaie "virtuelle", dématérialisée. 

Lire aussi

"L'utilisation du bitcoin par des investisseurs traditionnels ne fait que commencer", prévenaient il y a quelques jours des analystes de la banque JPMorgan, cités par l'AFP. Pour autant, si d'aucuns y voient une potentielle valeur refuge à l'avenir, à l'instar de l'or, de multiples obstacles se heurtent toujours à une démocratisation du bitcoin, et surtout à son utilisation dans la vie de tous les jours. 

Les fluctuations de son cours demeurent majeures, comme en témoigne la courbe ci-dessous. Elle permet notamment de visualiser une précédente hausse spectaculaire, intervenue fin 2017. À l'époque, le bitcoin avait dépassé les 19.000 dollars, avant de chuter brutalement, stagnant durant de longs mois sous les 8.000. Faire des achats alors que notre portefeuille peut doubler ou être divisé par deux en quelques semaines reste délicat, si bien que cette cryptomonnaie dérégulée semble aujourd'hui vouée à la spéculation. 

Si à l'avenir, d'autres acteurs majeurs imitent Paypal et investissent dans le bitcoin, il est probable que de nouveaux records soient battus. Désormais pris très au sérieux par les institutions financières et les États (Bercy a fait évoluer la législation il y a quelques années pour taxer les cryptomonnaies), le bitcoin peut aussi être utilisé comme une alternative à des moyens de paiement traditionnels. Dernier exemple en date : Pornhub, l'un des plus gros sites pornographiques au monde, qui a été accusé de ne pas suffisamment filtrer des contenus illicites postés par les internautes. Dans la tourmente et boudée par les mastodontes Visa et Mastercard, la plateforme a fait le choix de se rabattre sur les cryptomonnaies.

Si prédire l'avenir du bitcoin et sa valeur dans les semaines qui viennent revient à lire dans une boule de cristal, les analystes rappellent aujourd'hui aux investisseurs potentiels que, comme souvent dans le secteur de la finance, le plus sage est de n'investir que ce que l'on peut se permettre de perdre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 16.600 cas ces 24 dernières heures

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Couvre-feu à 18h : commerces et enseignes s'adaptent en ouvrant leurs portes plus tôt

Lire et commenter