Ladiv.fr, la plateforme de recrutement qui met les offres d’emploi... aux enchères

Ladiv.fr, la plateforme de recrutement qui met les offres d’emploi... aux enchères
ÉCONOMIE
DirectLCI
EMPLOI - Le site de recrutement Ladiv.fr, lancé il y a deux mois en France, propose des offres d’emploi mises aux enchères. Les candidats peuvent ainsi ajuster leurs prétentions salariales en fonction de la concurrence. Une approche du monde du travail qui ne manque pas de faire réagir.

La démarche est innovante, et à certains égards provocatrice. Lancée le 15 novembre dernier, la plateforme d’offres d’emploi gratuite Ladiv.fr commence à faire parler d’elle. Le site applique en effet le système des enchères au recrutement. 


Les candidats ont ainsi 30 jours pour répondre à une annonce en affichant leurs prétentions salariales, qu’ils peuvent faire évoluer en fonction de celles de leurs concurrents de manière transparente. Transparence, c’est justement le maître-mot de l’un des fondateurs de ce concept, Jeremy Roffe-Vidal, ancien DRH de multinationales comme Cap Gemini ou Dell. 

"Je trouve la France très mature par rapport à ces sujets"

"Les discussions à huis clos, les pratiques parfois obscures autour du choix des profils et de la définition des salaires caractérisent encore trop souvent le monde du recrutement", explique à LCI Jeremy Roffe-Vidal. Pas de tabou donc sur Ladiv.fr, quitte à essuyer les attaques de ceux qui dénoncent une forme de dumping salarial ou, à l'instar du Front National, demandent au gouvernement de fermer un site qui traite les hommes "comme des marchandises".


"Notre objectif n’est pas de faire du dumping, c’est absolument faux", répond Jeremy Roffe-Vidal. "Concernant le salaire, les entreprises fixent une fourchette en-dessous de laquelle il est impossible de descendre", poursuit le co-fondateur de Ladiv.fr, qui souligne que les grands groupes ont une politique salariale parfaitement définie et bien connue des postulants. "L’objectif, c’est de remettre le candidat au centre du processus de recrutement, en lui permettant d’être acteur afin qu’il puisse montrer son intérêt pour l’entreprise, s’adapter à l’offre, mettre en avant ses qualités". Et quand on lui demande si son approche, plutôt anglo-saxonne, peut vraiment se développer en France, un pays où l'on cultive la discrétion sur les rémunérations l’ancien DRH répond sans détour : "Il y a encore un an et demi, je ne l’aurais pas forcément pensé. Mais aujourd’hui, je trouve la France très mature par rapport à ces sujets."

Une plateforme pour les cadres très qualifiés

Outre le système d’enchères, Ladiv.fr présente d’autres spécificités comme la géolocalisation des offres et la possibilité pour les candidats de trier celles-ci selon une vingtaine de critères aussi divers que la présence d’une crèche au sein de la société ou la mise à disposition d’une table de ping-pong. En outre, si le candidat se vend en mettant en avant ses compétences et ses qualités humaines, le recruteur a également l’obligation de promouvoir son offre et son entreprise à l’aide notamment d’une vidéo. 


Surtout, le site, qui n’entend pas faire la course au nombre d’offres d’emploi, s’adresse à un public de cadres au niveau de qualification élevé. Des profils recherchés par les entreprises. Le co-fondateur du site assure qu’elles n’hésitent pas à mettre le prix pour trouver le bon collaborateur, à la fois qualifié et motivé par le projet. 

En vidéo

C'était un 25 septembre : les premières offres d'emploi débarquent... sur le minitel

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter