L'aéroport de Toulouse à un consortium chinois : "Le régulateur du trafic aérien reste l'Etat"

ECONOMIE
DirectLCI
Le gouvernement français compte céder 49,99% du capital de l'aéroport de Toulouse au consortium chinois Symbiose. "Dire que l'aéroport est vendu c'est faux et laisser entendre que demain le concessionnaire pourra faire ce qu'il veut, c'est faux également", a précisé Martin Malvy, président PS du Conseil régional de Midi-Pyrénées.

Sur le même sujet

Lire et commenter