Le mot de l'éco #17 : le livret A, pas rentable mais si populaire

Le mot de l'éco #17 : le livret A, pas rentable mais si populaire

EPARGNE - Le livret A est-il un placement vraiment rentable ? Pas si sûr. Il n'empêche que 55 millions de personnes en ont ouvert un.

Le livret A n'est pas le placement du siècle. Dans toute son existence, il n'a été rentable qu'une année sur deux. Il est rare que son taux soit supérieur à celui de l'inflation. Un exemple ? En 1981, le taux était à 8,5%, un record ! Sauf que l'inflation était à l'époque supérieure à 13% ! Concrètement, cette année-là, votre livret A a baissé de 5%. 

En 2017, on n'est pas loin de gagner de l'argent : l'an dernier, il était à 0,75%. C'est maigre, mais l'inflation n'était que de 1%. Donc, je n'ai perdu que 0,25%. Mais qu'importe, car le but du livret A n'est pas la rentabilité mais la précaution : c'est l'argent qu'on met de côté, pour les études des enfants, ou en cas de coup dur. 

En 2020 sera instauré un taux plancher de 0,5% pour ce produit d'épargne. Une mesure cosmétique, puisque dans toute son histoire, le taux n'a jamais été plus bas que ce niveau. C'est une annonce politique, pour un livret qui demeure très populaire : on compte plus de 55 millions de livret A en France, soit environ 280 milliards d'euros. Ce n'est pas demain la veille qu'un ministre jouera avec le feu sur le livret A.

Toute l'info sur

Le mot de l'éco

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques en tissu à éviter, 2 m de distanciation... Les nouvelles recommandations face aux variants du Covid-19

Au crépuscule de son mandat, Donald Trump s’apprête à accorder 100 grâces présidentielles

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Variants du coronavirus : le Haut Conseil de la santé publique déconseille certains masques en tissu

Jean-Pierre Bacri, le bougon préféré du cinéma français en cinq répliques cultes

Lire et commenter