"Les 35 heures ont entrainé une perte de compétitivité de la France", selon Bentzmann

"Les 35 heures ont entrainé une perte de compétitivité de la France", selon Bentzmann
ÉCONOMIE

"Les 35 heures ont entrainé une perte de compétitivité de la France. Le reconnaitre et travailler à l’éliminer est une très bonne chose". Stanislas de Bentzmann, président de Croissance Plus, invité sur LCI, est revenu sur le projet de réforme du travail, dévoilé ce jeudi. Cette réforme prévoit notamment un assouplissement des 35 heures. "Enfin on reconnait que les 35 heures sont un verrou dont il faut sortir pour relancer notre économie et notre emploi. Cela va dans la bonne direction", a ajouté le président de ce réseau français de dirigeants de petites et moyennes entreprises.
Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent