Les agriculteurs français face à un avenir incertain

DirectLCI
Avec des coûts de production parfois supérieurs à leurs revenus, les éleveurs ne s'en sortent plus. Près de Saint-Malo, Christophe élève des bovins mais ne se reversera pas de salaire ce mois-ci. Chacun de ses bovins est vendu à perte. Il ne veut pas des aides mais demande des garanties sur les prix. Une impasse qui accélère la disparition des exploitations agricoles.En 1988, elles étaient 1 million. En 2010, elles ne sont plus que 515 000.

Plus d'articles