Les derniers jours d’un petit commerce de la Vienne

ECONOMIE
DirectLCI
Les 1300 habitants de Saint-Sauvant s'inquiètent de voir les magasins disparaître les uns après les autres sans qu'aucun repreneur ne se manifeste. A 67 ans, Roselyne jette l'éponge : son épicerie ferme ses portes.

Sur le même sujet

Lire et commenter