Il faut supprimer les pièces de 1 et 2 centimes, conclut une consultation de citoyens européens

Il faut supprimer les pièces de 1 et 2 centimes, conclut une consultation de citoyens européens

ARGENT - 17.000 citoyens européens se sont prononcés lors d'une grande consultation en ligne au sujet de l'avenir des pièces de 1 et 2 centimes d'euros. Une majorité des sondés ont voté pour leur suppression.

Vers une suppression des pièces de 1 et 2 centimes ? C'est en tout cas l'avis majoritaire qui ressort d'une consultation publique menée par la Commission européenne à ce sujet. 17.000 personnes issues de 19 États membres de la zone euro, dont près de 79 % étant des Allemands et 6,8 % des Français, se sont exprimées. 72% d'entre elles jugent que les pièces de 1 et 2 centimes ne sont pas utiles, tandis que la moitié des sondés a confié perdre ou accumuler sans les utiliser ces petites pièces. 

Lire aussi

Pour pallier la disparition des pièces de 1 et 2 centimes, 71 % des citoyens interrogés qui ont répondu à la consultation publique considèrent qu'il faut arrondir aux cinq centimes les plus proches les sommes. Cette règle devrait être obligatoire pour 76 % des répondants, et le chiffre monte à 77 % pour une harmonisation à toute la zone euro. Les répondants estiment à 72 % que cette suppression de pièces aura un impact positif ou neutre pour les consommateurs même si une augmentation des prix est crainte à la suite de la généralisation de la règle des arrondis. 

Des "coûts élevés de production et de traitement"

Les conclusions de la consultation publique mettent également en avant les bénéfices positifs de la disparition des pièces de 1 et 2 centimes sur l'environnement (63 % des sondés). Cette mesure pourrait également permettre à l'Union européenne de faire des économies. En 2018, l'exécutif européen avait publié un rapport soulignant les "coûts élevés de production et de traitement" de ces deux pièces, précisant que la fabrication d'une pièce de 1 centime coûte 1,65 centime d'euros, alors que celle de 2 centimes coûte 1,94 centime. En conséquence, entre 2002 et 2013, l'Union européenne a dépensé 1,4 milliard d'euros pour fabriquer ces pièces, selon les estimations de la Commission européenne.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Explosion du variant Delta malgré une vaccination massive : que nous disent les chiffres au Royaume-Uni ?

EN DIRECT - Covid-19 : le variant Delta représente 9% des cas en France, indique Gabriel Attal

Comment la propagation du variant Delta pourrait affecter nos vacances

Alerte météo : le département de l'Eure toujours en vigilance orange pour risque de crues

Ralentissement de la vaccination : les explications de Gérald Kierzek

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.