En moyenne, vous êtes absents au travail 16 jours par an

ÉCONOMIE
BOULOT - Avec une moyenne de 16,5 jours d'absence au travail en 2015, les Français qui sont salariés du privé ne se classent pas en élèves modèles. Si ce niveau reste stable par rapport à 2014, la proportion de ceux se disant "toujours présents" a chuté de 76% à 71% en un an, selon deux études publiées mardi. Yannick Jarlaud, directeur au sein d'Ayming, l'un des cabinets ayant étudié le sujet, est l'invité de LCI.

Selon le huitième baromètre du cabinet de conseil Ayming portant sur une base de plus de 26.000 entreprises, les Français se feraient souvent porter pâle au travail. Durant l’année 2015, ils ont ainsi chacun été absents en moyenne 16,5 jours.


Selon les résultats, les femmes le sont plus que les hommes : 18 jours contre 14.  "Au-delà des stéréotypes, les femmes  ont un taux d'absentéisme plus important parce que, malgré le fait que nous ayons des familles modernes, elles ont encore beaucoup de charges familiales", explique sur LCI Yannick Jarlaud, directeur au sein du cabinet de conseil. Ces absences plus nombreuses s'expliqueraient aussi, selon lui, par une question physiologique : "Les femmes sont plus sensibles à des affections professionnelles, notamment aux troubles musculo-squelettiques".


En vidéo

Au travail, les femmes plus absentes que les hommes

Les services, secteur le plus touché par l'absentéisme

Au-delà des différences selon les sexes, le nombre d’absences varie aussi selon les secteurs. Celui des services est le plus touché (5,65% d'absentéisme), suivi des transports et de la santé. Et alors que les conditions de travail y semblent bien plus difficiles, et les risques plus élevés, le BTP est la branche professionnelle la moins touchée, avec 4% d’absentéisme.


Le directeur du cabinet Ayming explique ce phénomène par le fait que le travail sur les thèmes de la difficulté et de la pénibilité ait été entamé il y a longtemps dans ce secteur, limitant ainsi les soucis de santé ou psychologiques. "Dans le secteur des services, de la santé ou encore du transport, ce sont des thèmes qui sont nouveaux", précise-t-il avant de poursuivre : "On a l'impression que dans des bureaux, il n'y a pas de risques pour les salariés, il n'y a pas de difficulté à la réalisation du travail. Or ce n’est  pas vrai : on parle aujourd'hui beaucoup des risques psycho-sociaux, du stress, du burnout..."

En vidéo

Pourquoi le taux d'absentéisme est plus élevé dans le secteur des services

Les Français deux fois moins motivés par leur travail que leurs voisins européens

Par répartition régionale, le taux est le plus élevé dans le Sud-Est : 6% en Corse, 5% en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Le Centre-Val-de-Loire décroche pour sa part la palme du présentéisme, avec seulement 3,8% d’absences en 2015. 


Dernier chiffre qui attire également l’œil : celui de la motivation des Français. Ils sont, selon l’étude, 35% à être heureux et épanouis au travail, contre 73% en moyenne chez les Européens. "On a un rapport au travail qui est très particulier en France", explique Yannick Jarlaud.

En vidéo

Les Français deux fois moins motivés par leur travail que leurs voisins européens

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter