Les groupes TF1 et M6 entrent en négociations exclusives

Les groupes TF1 et M6 sont entrés en négociation exclusive en vue d'une fusion. À terme, le but est de constituer un nouveau groupe capable d'affronter la concurrence mondiale.

MÉDIAS - Les deux groupes audiovisuels ont annoncé lundi 17 mai entrer en négociations exclusives en vue de créer le groupe de médias français proposant l'offre la plus diversifiée en TV, radio, numérique et en matière de production de contenus et de technologies. Le groupe Bouygues détiendrait 30% des parts.

Les deux groupes audiovisuels ont annoncé lundi 17 mai entrer en négociations exclusives en vue de créer le groupe de médias français proposant l'offre la plus diversifiée en TV, radio, numérique et production de contenus et technologies. Il s'agit, précisent les deux groupes, propriétés du groupe Bouygues et de RTL Group, d'apporter "une réponse française aux défis des plateformes mondiales". 

30% des parts pour Bouygues

Les parties prenantes expliquent leurs ambitions : en s'appuyant sur les savoir-faire et la complémentarité des deux groupes, accélérer le développement d'une plateforme nationale performante, combinant une offre de rattrapage et de streaming, fondée sur MyTF1 et 6play et une offre de SVOD ; renforcer l'offre de contenus français de qualité, garantir l'indépendance, la fiabilité et la qualité de l'information sur les supports télé, radio et numérique ; développer un pôle de production de contenus locaux et internationaux ; développer des technologies de pointe en streaming.

Le chiffre d'affaires de cette entité fusionnée atteint, en 2020, 3,4 milliards d'euros. Dans la future alliance, le groupe Bouygues détiendrait respectivement 30% des parts, et RTL Group, 16%. Le groupe Bouygues serait l'actionnaire de contrôle exclusif, dans un partenariat stratégique avec RTL Group.

"Un acteur français du total vidéo"

À terme, c'est le président directeur général du groupe M6, Nicolas de Tavernost, qui sera proposé comme président directeur général du nouvel ensemble. Il qualifie cette "consolidation" d'"impérieuse nécessité pour que le public français et l'ensemble de la filière continuent de jouer un rôle prédominant face à une concurrence internationale exacerbée". Le PDG  du groupe TF1, Gilles Pélisson, rejoindra la direction du groupe Bouygues au poste de directeur général adjoint en charge des médias et développement. Il sera l'interlocuteur auprès de la holding du nouvel ensemble. Il qualifie "le projet de fusion entre TF1 et M6" de "formidable opportunité de créer un acteur majeur français du total vidéo" qui constituera "un atout pour mieux faire rayonner la culture française".

Le groupe Bouygues se réjouit par la voix de son directeur général Olivier Roussat "de contribuer à la création d'un grand groupe média français capable de rivaliser avec les GAFAN". Son homologue de RTL Group Thomas Rabe voit ce projet de fusion entre TF1 et M6 comme "une étape majeure dans la mise en œuvre de la stratégie visant à créer des champions nationaux à travers [sa] présence européenne".

Les deux groupes visent une finalisation de la transaction d'ici à la fin de 2022, après consultation des instances représentatives du personnel, obtention des autorisations réglementaires de l'autorité de la concurrence et du Conseil supérieur de l'audiovisuel, ainsi que la tenue des assemblées générales d'actionnaires respectifs.

L'économie vous intéresse ? Alors, découvrez le podcast de l'émission "Lenglet Déchiffre"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER

Sur SPOTIFY

Lenglet déchiffre donne la parole aux grands patrons, économistes ou intellectuels. Ils livrent leur vision de l’actu éco et répondent aux questions économiques du moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Angleterre : dépassé par le variant Delta, Boris Johnson décale d'un mois le déconfinement

EN DIRECT - Covid-19 : 63 décès en 24 heures, la pression sur l'hôpital poursuit sa décrue

Bac : diplômé à 13 ans en 2015, que devient Pierre-Antoine ?

VIDÉO - Mila dans Sept à Huit : "Peut-être que je serai morte dans cinq ans"

Allocation adulte handicapé : seuls les revenus fiscaux déterminent son versement

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.