Les marchés alimentaires de France en 10 chiffres

MARCHÉS
Avec
DirectLCI
REPÈRES – Quel est leur nombre estimé ? Quelles sont les activités les plus représentées ? Quelle est la part de producteurs parmi les commerçants ? Voici quelques clés relatives au profil socio-économique du commerce non-sédentaire dans l’Hexagone.

Considéré comme la plus ancienne forme de commercialisation, le commerce non sédentaire attire toujours autant de chalands désireux de consommer mieux ou local. Preuve en est, une centaine de nouveaux marchés verrait le jour chaque année dans l’Hexagone, sous l’impulsion de collectivités qui misent sur leurs atouts pour redynamiser leurs centres-villes. Si les statistiques nationales sur le sujet manquent, une enquête réalisée par Obea pour la Confédération Générale de l'Alimentation en Détail, et parue en septembre 2016*, est venue y remédier partiellement. Combien de communes comptent au moins un marché alimentaire ? Combien d'entreprises oeuvrent au milieu des étals de plein air chaque semaine ? Quelle est la part du commerce de détail des fruits et légumes, épicerie et produits laitiers ? Focus sur dix chiffres qui éclairent sur le profil socio-économique des marchés alimentaires de plein vent français. 

  • 110.683

    C'est le nombre estimé de marchés alimentaires, en France, soit environ 1,6 marché par commune.

  • 26490

    C'est le nombre estimé de communes ayant au moins un marché alimentaire, soit environ trois communes sur seize.

  • 338.536

    C'est le nombre d'entreprises qui vendent des produits alimentaires sur les marchés de plein vent en France. 

  • 416%

    C'est la part de commerçants qui sont également producteurs, 67% des emplacements fixes des marchés alimentaires de plein vent étant détenus par des commerçants itinérants n'ayant ni activité de production, ni point de vente.

  • 5 4,8

    C'est en moyenne le nombre de jours de présence des entreprises sur les marchés par semaine. 

  • 622.658

    C'est le nombre d'entreprises sur le périmètre du commerce de détail des fruits et légumes, épicerie et produits laitiers. 

  • 735%

    C'est ce que représente la vente de fruits et légumes, activité la plus représentée sur les marchés alimentaires de plein vent.

  • 818%

    C'est ce que représente la vente de produits à base de viande (boucherie, charcuterie, rôtisserie…) sur les marchés.

  • 913%

    C'est ce que représente la vente de produits laitiers sur les marchés.

  • 1011%

    C'est ce que représente la vente de poissons et coquillages sur les marchés.

* Source : Le "Profil socio-économique du commerce de détail alimentaire sur marchés de plein vent" d'Obea a été réalisé à partir de deux enquêtes, une  exhaustive et une quantitative, menées de mars à septembre 2015 auprès des mairies de France et de 158 entreprises.

OPÉRATION VOTRE PLUS BEAU MARCHÉ : À VOUS D’ÉLIRE LE PLUS BEAU MARCHÉ DE FRANCE

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter