Les salariés de Seita se sentent "lourdés comme des vieilles chaussettes"

ECONOMIE
DirectLCI
Le fabricant de cigarettes Seita, filiale du britannique Imperial Tobacco, a annoncé mardi son projet de fermer l'usine de Nantes qui emploie 327 salariés. Ils ont exprimé leur amertume au micro de LCI.

Sur le même sujet

Lire et commenter