Les transferts de technologie pour financer la recherche : la France cède son savoir-faire

DirectLCI
Des Rafale vendus au Qatar, des satellites d'observation achetés à prix d'or par le Brésil, des Airbus A320 assemblés en Chine... Les entreprises françaises ont dû céder une partie de leur savoir-faire : c'est ce qu'on appelle les transferts de technologie. Aujourd'hui, c’est devenu presque une obligation dans les contrats. Chaque année, les grands groupes dépensent plusieurs centaines de millions d'euros dans la recherche et le développement et s'appuient également sur les sous-traitants, à la pointe de l'innovation.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter