L'Etat français et Dongfeng entrent au capital de PSA

ECONOMIE
DirectLCI
L'Etat français et l'entreprise chinoise Dongfeng devraient participer à l'augmentation du capital de PSA à hauteur de trois milliards d'euros. "La famille Peugeot ne veut absolument pas mettre un centime dans sa propre entreprise. C'est un véritable scandale" regrette de son côté Jean-Pierre Mercier, délégué CGT à l'usine PSA d'Aulnay.

Sur le même sujet

Lire et commenter