Les Français n'ont jamais été aussi optimistes depuis 10 ans : on vous explique pourquoi

ÉCONOMIE
MORAL - L'Insee dévoile ce mercredi que le moral des ménages ne s'était plus retrouvé aussi haut depuis... 2007. Une bonne nouvelle pour la croissance française, qui s'explique par plusieurs facteurs.

Bonne nouvelle pour la croissance française : l'Insee dévoile ce mercredi que le moral des ménages a atteint ce mois-ci son niveau le plus haut... en 10 ans. Une progression calculée à partir de deux grandes catégories : la situation personnelle des ménages et leur perception de l'évolution économique en général. 


Quelles sont les raisons de cette recrudescence ? Principalement, le recul de la crainte du chômage, au plus bas depuis la crise financière. L'arrivée d'Emmanuel Macron au pouvoir y est-elle également pour quelque chose ? Un "pic d'optimisme" a été remarqué lors "des élections présidentielles" qui ont eu lieu en mai dernier. Les Français sont aujourd'hui plus confiants en ce qui concerne la situation économique de leur pays et le niveau de vie futur en Hexagone.

Le contexte économique joue beaucoup

L'Insee livre les chiffres qui attestent de cette amélioration. Le moral des ménages a progressé de cinq points comparé au mois de mai, pour atteindre 108 points. Un niveau inégalé depuis août 2007, où l'on enregistrait alors 103 points. Le solde d'opinion de la situation économique a ainsi gagné 15 points en juin, après avoir grimpé de 7 points en mai. Il retrouve ainsi "un niveau inédit depuis mai  2007", qui marque la passation de pouvoir entre Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac à la présidence de la République. 


Les craintes concernant le chômage, enfin, ont diminué pour le troisième mois consécutif, à hauteur de 9 points et se situent au "plus bas niveau depuis début 2008, bien au-dessous de sa moyenne de long  terme", rapporte l'Insee. L'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle future s'est améliorée pour le deuxième mois consécutif 

 de 2 points en juin, basculant au-dessus de sa moyenne de long terme. Enfin, la proportion de ménages jugeant opportun de faire des achats importants s'est ainsi redressée de 11 points. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter