Marchés : porté par le capital confiance, leur renouveau se confirme depuis les années 2000

DirectLCI
ENTRETIEN - Convivialité contre facilité, qualité contre extrême variété... cela n'est pas nouveau, marchés et grandes surfaces ne sont pas bons amis, les premiers ayant souffert du développement tentaculaire des seconds. Sans se laisser abattre pour autant, détaille la présidente de la Fédération nationale des marchés de France.

Si la grande distribution a fait du tort aux marchés au cours des dernières décennies, ces derniers sont loin de s’effacer pour autant. Au gré des modes et des tempêtes, la forme la plus ancienne de commerce résiste, voire se réinvente. Dans quelle mesure peut on parler de renouveau ? Quels sont les facteurs qui ont impulsé cette évolution ? LCI a demandé à Monique Rubin, présidente de la Fédération nationale des marchés de France (F.N.S.C.M.F).

OPÉRATION VOTRE PLUS BEAU MARCHÉ : À VOUS D’ÉLIRE LE PLUS BEAU MARCHÉ DE FRANCE

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter