"Non" au référendum grec : "Aucun vent de panique" sur les marchés financiers

DirectLCI
Au lendemain du "non" au référendum grec, les places financières ont chuté à leur ouverture. C'est notamment le cas à Tokyo, où le Nikkei est en recul. Isabelle Gounin, chef du service économique à LCI, a néanmoins assuré que personne ne cédait à la panique.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter