Obsolescence programmée : en une génération, la durée de vie de nos appareils a été divisée par 3

DirectLCI
Depuis 2015 , l'obsolescence programmée, qui pousse les consommateurs à racheter plutôt qu'à réparer, est un délit passible de 2 ans d'emprisonnement et de 300.000 euros d'amende. Pourtant, aucune entreprise n'a encore été condamnée et le phénomène continue de s'amplifier. En une génération, la durée de vie de nos appareils a été divisée par trois.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter