ONFI : Arnaud Montebourg présente "les combattants du Made in France"

ONFI : Arnaud Montebourg présente "les combattants du Made in France"

DirectLCI
INNOVATION – La 7e édition des Objets de la nouvelle France industrielle, qui valorise des innovations, s'est tenue mardi soir à Bercy. L'opportunité pour Arnaud Montebourg de porter son thème de prédilection : le "Made in France" et à de jeunes sociétés prometteuses de se faire connaître.

Cela pourrait faire penser à un télé-achat d'un nouveau genre. Il y a bien des caméras qui filment la présentation de produits, mais la comparaison s’arrête là. Car nous ne sommes pas sur un plateau de télévision mais au ministère de l'Economie et l'animateur s'appelle Arnaud Montebourg .

Néanmoins, le ministre du Redressement productif a le sens de la mise en scène. Après avoir convoqué les "combattants du Made in France (…) Ceux qui ont des rêves et veulent les réaliser", il lance devant plusieurs dizaines de spectateurs, encore un peu timides, un mathématicien-musicien qui va rapidement chauffer la salle en reprenant "Get lucky", le tube du groupe Daft Punk sur son Dualo, l’instrument qu'il a créé.

"Mettre un coup de projecteur sur son entreprise"

Audacieux, Jules Hotrique le confie, avant d'inventer un instrument intuitif qui permet de jouer de la musique sans apprendre le solfège, il n'avait jamais touché un fer à souder. Caroline Blochet, quant à elle, pharmacienne de formation, ne pensait sans doute pas révolutionner le classique pilulier. Pourtant, son produit, qui réduit considérablement les risques d'erreurs dans la prise des médicaments – cause de 13 000 décès par an en France – vient d'être primé au célèbre salon électronique CES de Las Vegas. Autant de parcours atypiques qui forcent le respect.

Quant à la société Bic, qu'on ne présente plus, et l'entreprise grenobloise Ryb, spécialisée dans les tubes en polyéthylène, qui développent respectivement un chargeur portable à pile hydrogène de hautes performances et des canalisations intelligentes – susceptibles de réduire fortement le nombre d'arrachements accidentels de canalisations, soit 100.000 par an en France –, ils prouvent que le partenariat entre la recherche publique et le monde de l'entreprise, bien que parfois difficile, s'avère fructueux.

A l'image des anciens participants à cette grande messe du "Made in France" gouvernementale interrogés par metronews , Olivier Seon, directeur commercial de Ryb, sort satisfait de son passage sur scène. Cet événement est l'occasion pour lui "de mettre un coup de projecteur sur son entreprise", qui, bien qu'implantée, "a besoin de se faire connaître sur ce nouveau créneau innovant" des canalisations intelligentes, nous explique-t-il. Ça tombe bien, des clients potentiels comme GrDF son dans la salle.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter