Ours polaires, pandas... le business des naissances dans les zoos

Ours polaires, pandas... le business des naissances dans les zoos

ANIMAUX EN CAGE - Dans les zoos, les naissances sont très attendues par le public et ces établissements n'hésitent pas à faire de ces nouveau-nés les stars de leurs réseaux sociaux.

Photos en rafale, caméra de télévision, il n'en fallait pas moins pour capter par exemple les premiers pas et le premier bain de Kara, la nouvelle star du zoo de Mulhouse. Ce bébé ours polaire de trois mois a été présenté en grande pompe. Une façon pour le parc d'attirer l'attention sur le réchauffement climatique. Pour les panthères des neiges nées à Thoiry, les visiteurs eux-mêmes ont choisi les prénoms. En effet, Julie Platel, responsable de la médiation scientifique de ZooSafari de Thoiry, nous fait savoir que le public a voté. L'effet de ce choix est immédiat sur la fréquentation du parc.

Toute l'info sur

Le 20h

Le retour des beaux jours dans les zoos semble donner des idées à ses pensionnaires. Pour les parcs, la période est stratégique. Selon Pierre Godlewski, spécialiste des parcs zoologiques, beaucoup de naissances interviennent au printemps, au moment où les établissements zoologiques rouvrent leurs portes et que le public est prêt à venir les visiter. On a une concordance entre des cycles de naissance et l'intérêt du public. Et de leur côté, les parcs font de la communication sur les naissances.

La plus belle opération médiatique du genre concerne la romance entre des pandas géants venus de Chine jusqu'au zoo de Beauval. Et le fruit de leur union, le petit Yuan Meng, né il y a trois ans, a été baptisé devant les caméras du monde entier par la première dame Brigitte Macron. Avec autant de visibilité, le zoo est passé de 600 mille visiteurs avant l'arrivée des pandas à 1,2 million en 2020.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter