Outre-mer : le carburant commence à manquer

DirectLCI
La très grande majorité des gérants des stations-services des départements d'outre-mer - Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion et Mayotte - ont répondu jeudi à l'appel de l'intersyndicale et fermé leur entreprise pour peser sur le gouvernement qui veut réguler la filière carburants. Les files d’attente sont longues à la pompe.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter