"Panama papers": la Société Générale convoquée à Bercy

DirectLCI
Au cours de l'analyse des "panama papers", les journalistes ont recensé 365 banques. Parmi les nommés, figurent des établissements français, à commencer par la Société générale. Sur Twitter, cette dernière nie toute implantation dans les paradis fiscaux et assure agir en toute transparence.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter