"Panama Papers" : la Société Générale soupçonnée d'avoir créé près de 1.000 sociétés offshore

DirectLCI
Impliquée dans le scandale mondial de "Panama Papers", la Société Générale, l’une des grandes banques françaises, aurait créé près de 1.000 sociétés offshore par l'intermédiaire de la société Mossack Fonseca. Près de 100 seraient encore actives. La banque, dont les dirigeants ont été convoqués à Bercy, assure que ces sociétés sont gérées comme des structures "parfaitement transparentes".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter