Buralistes en colère : opération escargot et manifestation ce mercredi à Paris et en banlieue parisienne

DirectLCI
MANIFESTATION - La hausse programmée du paquet de cigarettes inquiète les buralistes qui craignent un renforcement du marché parallèle. A l'aide d'une centaine de véhicules, ils organisent ce mercredi une opération escargot au départ de Maison-Alfort dans le Val de Marne, en direction du ministère de la Santé.

Le paquet de tabac à dix euros, ils n'en veulent pas et ils le font savoir. Inquiets de cette hausse programmée à l'horizon 2020, si rien n'est fait en parallèle pour lutter contre le tabac de contrebande, les buralistes organisent ce mercredi matin une opération escargot en banlieue parisienne. 


Encadrées par des motards de la police, une centaine de véhicules a pris le départ depuis le bureau de tabac de Maison-Alfort "Le Petit Caporal", dans le Val de Marne, en vue d'arriver vers 13 heures au ministère de la Santé, ou des centaines de buralistes devraient manifester. Cet appel au rassemblement a été lancé par la Confédération des buralistes à l'adresse des 25.000 débitants de tabac français, après la publication au Journal officiel d'un arrêté augmentant la fiscalité sur les paquets de cigarettes et de tabac à rouler les moins chers.


Le message ? L'augmentation des prix du paquet de cigarettes voulu par le gouvernement afin d'atteindre la barre symbolique des dix euros, ne fait qu'alimenter le marché noir, un commerce estimé aujourd'hui à 27% des ventes en France. 

En vidéo

Buralistes en colère : début de l'opération escargot au départ de Maisons-Alfort

"Notre principale inquiétude est le marché noir. On veut trouver des solutions pour le freiner", a réagi Philippe Alauze de la fédération Île-de-France des buralistes ce mercredi matin au micro de LCI. Et de préciser : "Sur les dix euros et le programme santé on est de tout coeur avec eux. On veut travailler de bon aloi avec le ministère de la Santé essentiellement sur ce problème de traçabilité."


La circulation risque d'être fortement perturbée à Paris et dans la banlieue est. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter